L’évaluation est continue et se base, tant au quotidien que dans les bulletins et rapports sur les acquisitions de l'enfant, ses progrès et son attitude face au travail.

L’évaluation est continue et formative. L’enfant est progressivement entraîné à juger son travail et à l’auto-corriger

L'auto-évaluation est régulièrement suscitée. L’accent mis sur les progrès et une formulation la plus positive possible stimulent la confiance en soi de l’élève.

Les enfants reçoivent périodiquement un « bulletin », carnet de vie à l’école, dont la fréquence varie selon l'âge. Le bulletin s'adresse à l'enfant, se base sur le travail d’une période précise, souligne ses progrès, insiste sur un élément particulier, parfois sur une difficulté rencontrée. Il reprend la progression

A tous niveaux, les commentaires sont toujours privilégiés ce qui permet les nuances et les explications. Les travaux sont appréciés selon des lettres qui reprennent l’option qualitative de la réalisation. Le calcul de moyennes susceptibles d’alimenter des rivalités compétitives est évité.

Les examens ne font pas leur apparition lors de la scolarité primaire à l’EO

Des épreuves d’évaluations externes sont présentées en fin des étapes d’apprentissage, soit en fin de 2ème année et en fin de 6ème année. 

Deux ou trois fois par an, des contacts entre professeurs et parents sont organisés afin de faire le point sur les apprentissages des enfants et d'envisager de façon personnelle le suivi et les orientations possibles

En ce qui concerne les différentes possibilités de remédiation, des moments de classe sont réservés à des travaux en demi-groupes où une plus grande individualisation est possible

Si des difficultés de type plus spécifique sont décelées, l’équipe pédagogique prend contact avec les parents et demande l’aide d’un PMS ou d’un service de logopédie, ou autre aide paramédicale pour dresser un bilan et orienter l’enfant vers une aide extérieure appropriée.

Il se peut qu’un enfant soit amené à suivre une année complémentaire durant la première ou la deuxième étape à l’école fondamentale. Cette décision est justifiée sur base d’un dossier présenté par l’école et qui précise les mesures concrètes de différenciation qui seront mises en œuvre.