lundi 20 novembre 2017


Le pouvoir organisateur de l'école

En fonction du « Décret définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre » du 24 juillet 1997, les missions du Pouvoir Organisateur sont les suivantes :

  • la poursuite des objectifs généraux (chapitre II) et particuliers (chapitre III) de l’enseignement ; à ce titre, il a la possibilité de définir les programmes d’études (conformément aux socles de compétences définis par le Gouvernement), ou de déléguer cette tâche à l’organe de représentation et coordination des pouvoirs organisateurs auquel il adhère (la FELSI, dans notre cas) ;
  • la définition des projets éducatif (objectifs) et pédagogique (moyens) (chapitre VII, section 1). Cette définition peut aussi être déléguée dans les mêmes termes que pour les programmes. Il veille également à la mise en place et en pratique de ces projets ;
  • L’approbation du projet d’établissement élaboré par le Conseil de Participation (chapitre VII, section 2). Ce projet d’établissement, qui doit être revu et adapté tous les trois ans, est clairement défini dans l’article 67 :

Le projet d’établissement définit l’ensemble des choix pédagogiques et des actions concrètes particulières que l'équipe éducative de l'établissement entend mettre en oeuvre en collaboration avec l'ensemble des acteurs et partenaires visés à l'article 69, § 2, pour réaliser les projets éducatif et pédagogique du pouvoir organisateur. Le projet d'établissement est élaboré en tenant compte :

1° des élèves inscrits dans l'établissement, de leurs caractéristiques tant culturelles que sociales, de leurs besoins et de leurs ressources dans les processus d'acquisition des compétences et savoirs;

2° des aspirations des élèves et de leurs parents en matière de projet de vie professionnelle et de poursuite des études;

3° de l'environnement social, culturel et économique de l'école;

4° de l'environnement naturel, du quartier, de la ville, du village dans lesquels l'école est implantée.

· Le contrôle de l’application de ce projet d’établissement ;

· L’établissement du règlement général des études, tel que défini à l’article 78.

Dans la réalité d’une école, et en particulier celle de l’École Ouverte, il convient de donner à ce texte un peu aride une dimension adaptée. Notre école, en effet, a toujours connu une participation active des parents et repose sur le principe d’une collaboration conviviale et constructive des acteurs principaux : parents et équipe pédagogique. Ce sont ces acteurs qui sont représentés, à parité, au sein du P.O., avec la possibilité de faire appel à des compétences extérieures pour des domaines particuliers (juridique, comptable, pédagogique, etc.).

Le P.O. n’est pas une association de parents – c’est par contre le cas des Amis. C’est l’organe de gestion de l’école dans ses dimensions administratives et comptables. C’est à lui qu’il revient, dès lors, de prendre les décisions qui s’imposent dans ces domaines, avec comme priorité le bien des enfants et la qualité de l’enseignement. Un exemple concret nous a été fourni lors de cette rentrée 2004 : étant donné la diminution des inscriptions et, donc, des rentrées financières apportées par les Amis, le P.O. aurait pu opter pour un regroupement de classes et une diminution du nombre d’enseignants. Mais ce n’aurait pas été conforme à nos objectifs pédagogiques, qui font la richesse de notre école. Le P.O. a donc décidé de maintenir l’équipe enseignante au complet.

Pour les questions pédagogiques, le P.O. a pour option de base de faire confiance à l’équipe des enseignants pilotée par son directeur. Sur ces dossiers, il se tient en retrait mais reste disponible en cas de besoin et donne son avis sur les points abordés lors de réunions mensuelles.

Enfin, le P.O. est l’organe de référence, le cœur de l’école : il collabore avec les Amis ; il écoute le Conseil de Participation et lui soumet des questions ; il veille enfin à assurer un climat serein dans l’école, dans le respect de chacun et pour le bien des enfants. À ce titre, ses membres, qu’ils soient parents, enseignants ou extérieurs, s’engagent à respecter la stricte confidentialité des débats en son sein et à préserver, par tous les moyens, cette sérénité et ce respect.

  
Copyright (c) Ecole Ouverte 2017 Conditions d'utilisationDéclaration de confidentialité